A propos de moi

Double Je

 

To read this story in English : http://bakorambini2.wordpress.com/a-propos/

 

Pour la petite histoire

Mai 2008, Pékin. Audit d’un grand groupe international. Les mots d’ordre : performance, efficacité et surtout maîtrise des coûts. Cost efficiency, comme ils disent. Ce vendredi soir, en plein entretien, mon dos s’est insurgé contre cet univers macabre. Il s’est bloqué. Pas moyen de bouger. On m’a transportée à l’hôpital. J’ai passé une heure, peut-être deux, le regard figé sur un plafond blanc, à me poser plein de questions. Du genre, comment j’en suis arrivée là?

On dit qu’à toute chose malheur est bon. En ce qui me concerne, cet incident aura été salutaire. L’open space m’a tuée mais j’ai réussi à renaître de mes cendres.

J’ai compris beaucoup de choses. L’audit n’y aura rien changé : j’ai toujours aimé scruter les coutures d’un vêtement, le démonter mentalement pour saisir l’essence d’un mouvement. Peut-être parce que ma famille est dans la confection depuis plus d’un siècle et que j’ai été bercée par le bruit des machines à coudre. On m’a appris très tôt à cultiver le goût des coupes soignées, des matières nobles, à apprécier le travail que nécessite un ouvrage. Ce soir-là sur ce lit d’hôpital, j’ai compris que mes origines m’appelaient, que les petites fugues dans les marchés aux tissus entre deux rendez-vous et les instants volés à esquisser quelques rares croquis dans ma chambre d’hôtel ne suffiraient plus. J’avais besoin de m’entourer de belles choses, de me recentrer, d’exercer une activité en phase avec ma personnalité, ma culture et mes valeurs.

Voilà. J’aurai été auditrice pendant 5 ans 2 mois et 12 jours, un parcours culturellement riche qui m’aura permis d’apprendre auprès des meilleurs et de côtoyer des personnes extraordinaires aux quatre coins de la planète. En particulier des femmes, énigmatiques,  ambitieuses, puissantes. Profondément belles dans leur quête de la reconnaissance et du pouvoir. Mon intérêt pour ces femmes de pouvoir a tourné à la fascination, au point que j’en ai fait le sujet principal de mon nouveau projet de vie : renouer avec mes racines en créant des vêtements à leur effigie. J’ai créé ce blog pour partager librement des images, des croquis d’ici et là, des réflexions, des musiques et quelques portraits de ces femmes qui m’ont marquée, inspirée. J’espère que vous vous y plairez. Si vous avez des questions, vous pouvez m’écrire à tout moment à l’adresse suivante : bako@bako-rambini.com.

.
Enjoy

Kiss kiss

Bako Rambini

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :