Last Tango in Berlin

20140121-013310.jpg

To read this article in English: Last Tango in Berlin

« Who killed Bambi? dit l’agent de contrôle de l’aéroport en lisant les inscriptions de la marque « Who killed Bambi Berlin » taggées sur mon sac de voyage.
– I did. I killed Bambi.

Et Bambi, ce soir-là, c’était moi. J’étais exténuée. J’avais raté mon vol de retour pour Paris et bien que triste de quitter Berlin, j’étais amusée de reprendre une dernière fois ce rituel devenu classique avec les contrôleurs aériens de Berlin depuis que j’ai acheté mon sac.

Les défilés et les shooting terminés, nous avons fêté mon départ avec les sorties chic et psychédéliques de rigueur. Une soirée au club privé de l’hôtel Soho, la soirée Fashion TV au Félix, un bar à Chicha sur la schönhauser Allee, une décevante première au Bravo Bar que je ne recommande pas car disons-le: ce bar est nul. Le personnel a été d’une arrogance que ni un Soho, ni un Félix n’a jamais eu besoin d’afficher pour une musique somme toute passable, pas à la hauteur de Berlin. Et j’ai fini mon tour des bars au Kingsize.

Mon séjour dans la capitale allemande a pris fin dans d’ubuesques complications: alors que mon vol était à 7h du matin, ce qui devait arriver arriva: le jour où j’ai décidé de ne plus revenir, Berlin a été plus fort, je ne me suis juste pas réveillée.

Oui, un acte manqué…car je le concède, je n’avais absolument aucune envie de partir. J’ai pris le cadeau d’adieu que mon ami m’a offert en souvenir de nos épopées berlinoises: une canette de Coca avec mon surnom « prinzessin ». Et c’est le coeur lourd que j’ai vu défiler la ville sous mes yeux. On aurait dit un film. La radio a mis Mensch, une de mes chansons préférées de Herbert Grönemeyer où il est question du destin de l’être humain. A croire qu’ils savaient…

Merci à tous pour ce dernier séjour plein de péripéties :
Merci Amanda pour la Chicha et le déjeuner spontanés,
Merci à Habib pour la soirée improvisée au Rotkäppchen à la sortie de mon vol,
Danke Markus, für die Cola Dose, für die schöne Zeit in der Stadt. Für alles. Du darfst mich jeder Zeit in Paris besuchen. LG an Becky und sag ihr bitte, dass ich die Bravo Bar überhaupt nicht empfehle.
Merci à Elsa et Zo pour ce petit moment familial et pour l’agenda Audrey. J’adooooore Audrey Hepburn.
Merci à Marie pour la photo et les super chorégraphies sur le podium du Félix.
Merci à l’équipe Fabryan (en particulier Samantha, Alice, Alex, Obi, Cristina) pour cette collaboration intense et amusante. Les photos du défilé et du shooting seront postées ici un peu plus tard.
Merci à toi mon AE qui m’a fait découvrir cette ville qui a conquis mon coeur.

X

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :