Ma nuit dans un aquarium

To read this article in English: My night in an Aquarium

20131008-182505.jpg

Après quelques escapades fort déraisonnables à Berlin et quelques mois passés dans la paresse, malade du trash berlinois, j’ai trouvé un regain d’intérêt pour la méditation et un émerveillement nouveau pour la cuisine tibétaine. Objectif: retrouver une vision saine du monde en dégustant des dumplings au son d’un didgeridoo.

J’ai repoussé au maximum ma rentrée mondaine parisienne.

Mais cela ne pouvait tenir bien longtemps…les copines piaffaient d’impatience et me houspillaient pour que je sorte de ma torpeur, les cavaliers étaient rentrés de vacances bronzés et amoureux…

Comment résister à l’effervescence de ce beau monde?

Encore fiévreuse, j’ai éteint la voix larmoyante d’Isabelle Adjani qui chantait petit pull marine en boucle depuis une semaine dans l’appartement et je me suis rendue à la soirée presse de réouverture de l’Aquarium.

Vêtue d’un manteau traditionnel chinois en soie noire que j’ai fait faire à Shanghai, je me suis précipitée dans un taxi pour récupérer miss X qui m’attendait patiemment avenue Georges V…je lui ai annoncé que je venais la chercher en taxi. « oh merci, ma chérie, j’aimerais que l’homme de ma vie te ressemble… », me dit-elle. Je m’imaginais les cheveux plus courts, réincarnée en amoureux transi de miss X, et surtout, complètement à la merci de ses caprices…j’ai eu un soudain élan de sympathie pour le dernier jeune homme qu’elle avait éconduit.

Une fois sur place, à la vue des poissons qui nageaient dans les murs en aquarium, miss X s’est mise à questionner l’hôtesse sur le nom des poissons… »c’est un bar ça? »…j’ai eu le temps de réprimer un « oui…nous sommes dans un bar ». J’ai découvert que mon amie était adepte de pisciculture. Les jolies filles peuvent être pleines de surprises…

Alors que fait-on à l’Aquarium quand on ne peut pas jouer au quizz du poisson parce que pour nous, un bar désigne un endroit trendy où siroter des coupettes de champagne et un thon sert à décrire une fille moche? On oublie le trip populaire et psychédélique berlinois et on reprend ses vieilles manies parisiennes: on dit bonjour à tous ses amis en susurrant « vouzici? », on se laisse photographier, on fait coucou aux plongeurs qui brandissent les pancartes « Aquarium » et après une petite heure, on prétexte un jetlag culturel avec une moue blasée et on se faufile dehors après avoir récupéré les lunettes Asmallworld pour prendre des photos loufoques devant la Tour Eiffel avec les copines.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :